Les Illuminations d'Alison

Ancienne étudiante en recherche, mes travaux étaient centrés pendant 2 ans sur le Moyen Âge tardif, plus particulièrement sur les espaces géographiques lorrain et bourguignon. Je me suis intéressée aux questions d'honneur, de violence, de justice et plus généralement aux rapports entre les pouvoirs de la société médiévale. Je prépare cette année les concours de l'enseignement mais parallèlement à mes études, je poursuis quelques travaux de recherche. Ma présence dans cette association et cette nouvelle rubrique, "les Illuminations d'Alison", ont pour but d'aider à "éclairer" une période souvent méconnue et victime d'importants clichés. J'aspire à permettre de prendre conscience au plus grand nombre que le Moyen Âge n'était pas une époque sombre et figée ; au contraire, on y trouve une grande richesse, autant dans les idées que dans les valeurs et les différentes cultures.

Écrire à la fin du Moyen Âge en France et en Lorraine : la structuration progressive de la langue

Depuis le dernier trimestre 2021 et au tournant de cette nouvelle année 2022, l’Académie française a beaucoup fait parler d’elle. Entre son refus du nouveau format de la carte d’identité française, où des mentions anglaises se trouvent, et les nombreux débats sur le pronom « iel » issu de l’écriture inclusive, les débats sont légion et posent la question de l’évolution de la langue française. Mais si l’on remonte un instant le temps et que l’on s’arrête au Moyen Âge, on s’aperçoit très vite qu’à cette époque, la langue n’est pas régulée.

Villers-Cot.jpg
Les Etats Bourguignons (1363-1477) - Réussite et déclin d'une principauté pendant la Guerre de Cent Ans (I)

« Père, gardez-vous à droite ! », « père, gardez-vous à gauche ! »… ces mots peuvent sembler habituels dans le contexte d’une bataille : aider son père ou un proche quelconque est une preuve de courage primordiale, particulièrement au Moyen Âge. C’est justement une telle attitude qui donna naissance à l’une des principautés ayant le plus marqué l’histoire médiévale européenne : les États bourguignons.

2021-Etats_bourguignons-1 bis.jpg
Les Etats Bourguignons (1363-1477) - Réussite et déclin d'une principauté pendant la Guerre de Cent Ans (II)

Une principauté donnée en apanage pour récompenser un fils de ses nobles actions à la guerre, des politiques matrimoniales, une expansion territoriale sans pareille, une véritable culture inspirée d’un puissant royaume ; tant d’éléments qui avaient été évoqués dans notre précédent article. Nous avions laissé en suspens plusieurs questions : il s’agissait de revenir sur les raisons de la chute soudaine des États bourguignons, mais aussi d’évoquer l’héritage donné à l’Europe. Si nous ne prétendons pas à l’exhaustivité, la vocation de cet article est de pouvoir au moins éclairer une partie de l’histoire européenne assez peu mise en lumière.

Bataille Grandson.png
La violence dans la société médiévale

Une croyance populaire veut que la société du Moyen Âge était violente, sanglante, et que l’on n’y connaissait pas la paix. Cette idée d’un « âge obscur » se substitue souvent à la réalité historique. Il ne faut pas non plus, à l’inverse, affirmer que cette époque n’était pas violente, mais plutôt offrir des pistes de réflexion pour rendre compte d’une vérité bien plus complexe que ce qui reste ancré dans un certain imaginaire collectif.

Enluminure.jpg