Conférence de Jean Garrigues – Les Hommes providentiels, une fascination française

22/06/2020
Jean Garrigues © Sipa Press

Dans le cadre du Printemps de l’Histoire-géographie, Jean Garrigues propose le 26 juin prochain à 18 heures, un exposé sur « les Hommes providentiels, une fascination française ».

Ancien élève de l’ENS (Saint-Cloud) et agrégé d’Histoire, il soutient sa thèse en Histoire contemporaine à l’Université de Paris X en 1993 sur « Léon Say et le Centre Gauche (1871-1896) : la grande bourgeoisie libérale dans les débuts de la Troisième République ».

Actuellement, Jean Garrigues est professeur d’Histoire contemporaine à l’Université d’Orléans. Depuis 2002, il est le Président du Comité d’Histoire parlementaire et politique. Ses recherches portent sur la politique française du milieu du XIXe siècle jusqu’à nos jours, plus particulièrement sur les relations entre le pouvoir économique et politique. Il intervient régulièrement dans les médias français (C dans l’air sur France 5 ou sur Public Sénat).

Il est l’auteur de nombreux travaux concernant l’Histoire politique en France. Ses derniers ouvrages en date s’intitulent La République incarnée : de Léon Gambetta à Emmanuel Macron publié en 2019 chez Perrin ou encore Les hommes providentiels : histoire d’une fascination française publié en 2012 aux Editions du Seuil.

Jean Garrigues fait partie des membres du Conseil scientifique du 23e Rendez-vous de l’Histoire autour du thème « Gouverner » qui se déroule du 7 au 11 octobre 2020.

A propos de la conférence

Comme l’écrit François Mitterrand dans Le Coup d’État permanent, « les temps du malheur secrètent une race d’hommes singulière qui ne s’épanouit que dans l’orage et la tourmente ».  De Bonaparte jusqu'à de Gaulle, à chaque fois qu’elle a été confrontée à une situation de crise, aux guerres comme aux « fièvres hexagonales » décrites par Michel Winock, la République a eu la tentation d’un homme providentiel, d’un héros capable de nous délivrer de nos malheurs et de nos incertitudes.

Il est particulièrement intéressant d’étudier la récurrence de ce phénomène dans l’une des plus vieilles démocraties du monde, apparemment l’une des moins disposées à tomber dans le piège de la fascination. Bien que contestés, déchus, parfois même bannis, nos hommes providentiels ont laissé une trace d’exception, une image originale, qui les a parfois élevés au rang du mythe. Outre Napoléon Bonaparte et Charles de Gaulle, celui qu’André Malraux décrivait comme « l’homme légendaire » par excellence, plusieurs autres figures sauveurs républicains ont surgi dans notre histoire contemporaine, tels Léon Gambetta, Adolphe Thiers, Georges Clemenceau, Raymond Poincaré ou Pierre Mendès France, qui tous ont mérité à leur façon l’hommage de la postérité. A rebours de la doctrine républicaine, hantée par le spectre du césarisme, et qui tendait à dépersonnaliser le pouvoir, chacun d’entre eux a su imposer non seulement une politique, mais aussi un style, une image, parfois même une incitation au rêve et à l’absolu. Leur trace est parfois diffuse, voire controversée, mais elle nous permet néanmoins de remonter à eux, à la construction du mythe, et aux ingrédients de leur renommée.

Pour suivre la conférence, merci de suivre ce lien : https://us02web.zoom.us/j/81465137398 

Vous pouvez également y assister par téléphone en appelant le +33170950103 et en tapant le 814 6513 7398

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now